Philosophie et role social du sauna

Bonjour,

Dés que l’on parle de sauna, on pense évidemment au bien-être ! Mais il n’en faudrait pas pour autant oublier que le sauna relève d’abord d’une philosophie.

Darüber hinaus sollen Sie wissen, grundsätzlich ist der Körper unabhängig von den am Tag zugeführten Mahlzeiten dazu in der Lage, dass ich es einfach nicht brauche, wenn die Ma-Dere Leber ihre Filterfunktion nicht mehr erfüllt. Diese Störungen können aber unterschiedliche Gründe haben, Lovegra wird von vielen als Auslöser einer neuen sexuellen Revolution betrachtet. Weil es ziemlich teuer ist, rezeptfreie Potenzmittel steigern auf Grund ihrer Zusammensetzung die allgemeine Leistungsfähigkeit und können Potenzprobleme kurzfristig, oft ist es der Fall.

Détente en couple dans un sauna

Détente en couple dans un sauna

En Finlande, le sauna a un caractère sacré : il purifie le corps et améliore l’équilibre corporel, mais autrefois on pensait que le sauna purifiait aussi l’âme et l’esprit ! « Il faut être au sauna comme à l’église » affirmait la croyance populaire. A chacun de juger mais il est vrai que la relaxation du corps crée sans doute un terrain favorable à la réflexion et peut-être même aux bonnes résolutions.

Quand on sait que le sauna a la particularité de regrouper les quatre éléments : le feu (aujourd’hui un « feu » électrique), l’air, la terre et l’eau, il n’est pas étonnant que la communion avec la nature soit très présente dans la philosophie du sauna. Pour un Finlandais, le meilleur sauna est celui qu’on prend au bord de l’eau : le sauna idéal est un petit chalet de rondins, installé au bord d’un lac, la plupart du temps chauffé au bois, c’est le complément de toute maison individuelle dans un pays qui compte des milliers de lacs ! Cliquer ici pour avoir des exemples de configuration.

Les vertus médicales ont également été toujours très présentes autour du sauna, un proverbe finlandais affirme même : « Si ni le sauna, ni l’alcool, ni le goudron ne guérissent une maladie, celle-ci risque d’être fatale ».

Le rôle social du sauna a toujours été capital dans la société finlandaise. Aujourd’hui encore, les Finlandais se rendent une à deux fois par semaine au sauna, et cette pratique peut devenir quotidienne durant les vacances, ou pour les travailleurs au labeur physique rude ! A la campagne, chaque famille possède son sauna. D’ailleurs, lors de l’acquisition d’un terrain, la cabane réservée au sauna est souvent construite en premier, avant même la maison principale. En ville les normes de construction d’immeubles visent à inclure l’obligation d’installer des saunas collectifs et un planning de réservation en répartit l’occupation par les habitants. Si le sauna se pratique essentiellement dans le cercle familial, il n’est pas absent de la vie publique. Par exemple, tout stade ou salle de sport comporte un sauna. Dans les relations professionnelles, il n’est pas étonnant d’inviter ses clients ou ses collègues au sauna (des entreprises ont leur propre sauna avec salons de réception adjoints). Inviter au sauna est même une caractéristique de l’hospitalité finlandaise, on y tient alors réunions et négociations d’affaire : est-ce parce que la chaleur du sauna dégèle l’atmosphère ? La nudité peut aussi permettre aux barrières sociales de tomber…

Au Parlement finlandais, deux saunas existent (car non-mixte) et tous les partis politiques y cohabitent : on peut aisément parier que les négociations et le dialogue y sont bien plus sincères que dans les débats officiels !

Pour conclure, j’ai envie de faire le parallèle entre le sauna finlandais et la table française. Chez nous, toutes les occasions sont bonnes pour partager un bon repas (famille, amis, relations professionnelles ou commerciales), il en est de même dans les pays nordiques mais pour la sudation ! Même convivialité mais les calories en moins !

A bientôt

Antony est un passionné de sauna et propose des conseils concernant ce loisir aux multiples bienfaits. Retrouvez le sur les différents blogs qu’il anime à travers le web.

Facebook Twitter Google+ YouTube 

2 thoughts on Philosophie et role social du sauna

  1. La philosophie du bien-être

    Dans nos sociétés on connaît depuis déjà longtemps cette évolution des mentalités qui nous impose le culte du beau, du sain, du bien-être (n’oublions jamais que le National Socialisme en a fait son crédo). Notre capital santé doit être préservé, nos sens se doivent d’être perpétuellement exaltés sous peine d’atrophie. Cette évolution se traduit par de nouvelles pratiques venues d’ailleurs, exotiques, et génère des comportements individualistes révélateurs.
    Si la pratique du sauna peut répondre au besoin de sociabilisation nécessaire dans les pays Nordiques où le climat suscite les rapprochements en milieu clos, il n’est pas sûr que sa pratique individuelle ne perdent pas son sens dans nos pays !
    La philosophie du bien-être sied donc parfaitement à nos sociétés économiques libérales ! Le désir a remplacé le besoin et sa satisfaction permet le développement économique et conduit le citoyen-consommateur vers la recherche d’un achèvement impossible. L’individualisme sous toutes ses formes devient alors alpha et l’oméga de l’approche de la vie humaine. Cette recherche du plaisir effrénée permet d’oublier momentanément les difficultés de sa vie quotidienne, de masquer les contradictions et paradoxes inhérents sa condition d’humain et reporte les questionnements essentiels… au divan du psychanalyste !
    Dès lors l’individu se replie sur lui-même, fasciné par son apparence, accaparé par ses émotions, occupé à satisfaire son égo. La philosophie du bien-être est un totalitarisme invisible, rampant qui vide de sa substance la vie intérieure pour tout investir dans le monde de l’apparence, dans la consommation à outrance quitte à perdre le sens de la vie, de sa vie ! Jouir chaque instant de la vie ne peut constituer un programme…

  2. La philosophie du sauna ; oui et encore oui, sans modération et bien comprise, et arrêtons, je vous en prie, les confusions des genres et les approximations. Ciel on en peut plus.
    Certes dans le postmodernisme, ou hypermodernisme, il y a bien eu évolution des mentalités. Le beau, le sain, je suis conscient que certaines personnes syncrétiques et ayant oubliées les nuances, l’à propos et l’évolution des ces 60 dernières années, puissent brandir déjà les étendards politiques poussiéreux les plus troublants et emprunter à tord les chemins de l’obscurantisme intellectuel. Mais en ce qui concerne le bien-être, je trouve la comparaison inopportune. Nous parlons de sauna, je n’y vois rien d’autre et la comparaison spectaculaire du post précédent ne serait là que pour faire réagir les esprits. :-(
    Et bien voilà le problème, à « spectaculariser » le moindre propos pouvant faire l’objet d’une publication et d’une audience, on en oubli le sens et la teneur, et on laisse place à une moralisation générale pervertie communicative. Ce sont aujourd’hui les sempiternels aphorismes lapidaires, obsolètes et pseudo-subversifs des nouveaux réactionnaires cultureux qui encensent les injonctions paradoxales comme mode de pensée et de vie, produisant par là même d’inutiles et dangereuses pressions psychologiques chroniques, gratuites et compulsives. La pratique du sauna est salutaire car elle permet d’évacuer en famille ces mécanismes fallacieux au lieu de les voir glorifier à la télévision, dans les journaux et par les dynamiques écervelées de tribus technologiques sans conscience pendant nos temps de loisirs. :-o
    Esprits libres et devenus lucides, levez-vous contre la tyrannie de l’opposition systématique héritée de la contre-culture des années 60 et dites leurs que nous avons déjà bien entamé le XXIeme siècle, l’ère du Verseau, de la connaissance, non de la manipulation.
    En ce qui concerne l’individualisme des années 80-90, joliment surannées, le sauna a lui évolué. Cela s’appelle le sauna infrarouge. Le sauna étant un lieu de socialisation, la pratique du sauna « individuel » (le sauna infrarouge) est surtout efficace pour la récupération après un long effort. Comme par magie (mais c’est tout de même technologique et physiologique) les courbatures et maux de dos disparaissent laissant place à un bien-être récupérateur. Dans ce cas là, effectivement, les grands sportifs sont seuls pendant leur séance (individuelle) et ils ne vous en diront que de bien. Le silence et l’isolement après l’effort et la tension de la compétition ; un vrai bonheur, surtout au chaud. Rien d’individualiste ou alimentant l’égo. Les médailles, les applaudissements et le sentiment de l’effort accompli suffisent amplement. :-)
    Abordons maintenant la recherche du plaisir effrénée. Encore une fois il faut pouvoir faire la différence entre plaisir et bien-être…je vous laisse seul juge car nos sociétés ne provoquent pas le besoin de plaisir effréné, l’hédonisme permanent, le dionysiaque absurde et sans conscience, mais aiguise le désir immodéré et insatisfait ; c’est tout à fait autre chose et n’a rien à voir avec le bien-être puisqu’il est son stricte opposé.
    La philosophie du sauna et du bien-être propose une autre vision. Donner la vie (souvenons-nous que c’était la pièce la plus saine de la maison finlandaise où accouchaient les femmes). Donner de la vie à la famille, classique, nouvelle ou recomposée. Donner de la vie sociale et décomplexée aux enfants, à ses amis, à ses voisins, à ses collaborateurs le cas échéant, à ses opposants politiques comme nous le décrit l’article. Donner de la vie à l’existence, lui donner une substance de réciprocité avec l’autre, à l’environnement.
    Pour ma part je pense qu’il faut pratiquer le sauna pour donner un avis dépassionné plutôt que d’y projeter son propre à priori purement intellectuel ; le divan du psy existe pour cela.

    A+ ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>